Menu
Réserver
fr en Tél. +33 (0)2 31 21 31 80 Accès Bayeux

De notre hôtel en centre ville

Bayeux et ses trésors à vos pieds !

On vient à Bayeux pour sa tapisserie et sa cathédrale et on découvre une ville bijou, miraculeusement épargnée par les bombes. La capitale du Bessin possède un patrimoine exceptionnel qui en fait une des plus belles cités normandes. Notre hôtel situé en centre-ville est idéal pour découvrir Bayeux à pied. Surnommée aussi la ville à la campagne, il règne ici une ambiance délicieuse sur fond de promenades bucoliques et de jardins bruissant d’oiseaux. Les rues piétonnières, les bords de l’Aure, les circuits balisés… offrent mille et une villégiatures où vous pourrez admirer maisons à pans de bois (à l’angle des rues Saint-Martin et des Cuisiniers se trouve la plus ancienne du Calvados), cours pavées, hôtels du XVIIIe siècle, rives aménagées entre ponts fleuris et vestiges de moulins dans le quartier des tanneurs, près de l’office de tourisme et de l’hôtel.

De notre hôtel en centre-ville, vous pourrez bien sûr aller voir la Tapisserie de Bayeux qui se trouve 13 bis rue de Nesmond à 5 minutes à pied. Cette tapisserie, broderie sans équivalent au monde, est un trésor inestimable du Moyen Age de 70 m de long sur 50 cm de haut. Elle invite à découvrir la conquête du trône d'Angleterre par Guillaume le Conquérant, de 1064 jusqu'au dénouement de la bataille d'Hastings. Elle fut réalisée pour orner la nef de la cathédrale, autre symbole incontournable de Bayeux. Sa haute silhouette mêle éléments romans et gothiques dans une heureuse harmonie. Joyau de l’architecture normande situé au cœur du secteur sauvegardé à 4 minutes à pied de l’hôtel, la cathédrale de Bayeux fut dédicacée le 14 juillet 1077 par l’évêque Odon de Conteville en présence de son illustre frère, Guillaume le Conquérant, duc de Normandie et roi d’Angleterre.

Autre site à ne pas manquer à Bayeux : le Musée Mémorial, porte d’entrée des plages du Débarquement, qui offre sur 2300 m² une immersion au cœur de la Bataille de Normandie, à travers un parcours chronologique des évènements survenus au cours de l’été 1944.